Le kamiza se trouve généralement à l'opposé de l'entrée. Le côté gauche, vu du kamiza, est le plus honorifique.

Une photo de O Senseï Moriheï Ueshiba orne le kamiza et symbolise la transmission de l'enseignement.

Au début du cours, les élèves sont en seiza ("à genoux") alignés face au Kamiza. En principe, les plus anciens sont placés à droite. Le sensei (enseignant) leur fait face pour le salut. Certains dojos peuvent présenter une disposition particulière qui entraînera quelques adaptations.

Le salut

Le premier salut s’exécute en entrant dans le dojo.

En montant sur le tapis et lorsqu’on le quitte, on salue en direction du kamiza, c’est-à-dire le portrait du fondateur.

En début et en fin de séance, les pratiquants saluent, tous ensemble, le kamiza puis, l'enseignant.

A la fin de chaque démonstration par l’enseignant, les élèves saluent ensemble.

En début et en fin de chaque séquence de travail, les pratiquants se saluent.

Lorsque l’enseignant a fini une démonstration qui leur est destinée, les élèves le saluent avant de reprendre leur pratique.

 

Ritsurei correspond au salut en station debout. Il consiste en une inclinaison du buste, les bras le long du corps et les talons joints.

Zarei correspond au salut assis. Il se fait en position seiza.Une personne en seiza est assise sur ses talons, les jambes repliées sous ses fesses, les orteils en position naturelle, et le dos droit. La distance entre les deux genoux doit être environ de la largeur de deux poings. Les mains sont placées sur les genoux. Le salut consiste à poser la paume de la main gauche à environ 15 cm devant le genou gauche, puis la main droite à 15 cm devant le genou droit, tout en inclinant le buste. Il faut ensuite retirer sa main droite, puis sa main gauche, et retrouver la position en seiza.

 

Rei Shïki

L'étiquette  sur  le  tatami

  • En montant sur le tapis et en le quittant, vous devez saluer.
  • Saluez toujours en direction du kamiza et du portrait du fondateur.
  • Respectez vos instruments de travail : le Gi (tenue d'entraînement) doit être propre et en bon état, les armes rangées lorsqu'elles ne sont pas utilisées. Respectez vos partenaires en veillant à votre propreté corporelle avant de monter sur le tatami.
  • Ne vous servez jamais d'un Gi ou d'armes qui ne vous appartiennent pas.
  • Quelques minutes avant l'entraînement, vous devez y être "préparé", échauffé, assis en seiza, tous sur une même ligne. Ces quelques minutes permettent à votre esprit de faire le vide, de se débarrasser des problèmes de la journée et préparent à l'étude.
  • Le cours commence et se termine par une cérémonie formelle. Il est essentiel d'être à l'heure pour y participer ; mais si vous arrivez en retard, vous devez attendre assis à côté du tapis jusqu'à ce que l'enseignant vous fasse signe de vous joindre au cours. Saluez-le à genoux en montant sur le tapis. Veillez aussi à ne pas perturber le cours.
  • La façon correcte de s'asseoir sur le tapis est la position en seiza. Mais si vous êtes blessé au genou, vous pouvez vous asseoir en tailleur. N'allongez jamais les jambes et ne vous adossez pas au mur ou à un poteau. Vous devez être disponible à chaque instant.
  • Ne quittez pas le tapis pendant l'entraînement sauf en cas de blessure ou de malaise et en avertissant l'instructeur.
  • Quand le professeur montre une technique, vous devez rester assis en seiza et regarder attentivement. Après la démonstration, saluez-le, puis saluez votre partenaire et commencez à travailler.
  • Dès que la fin d'une technique est annoncée, arrêtez immédiatement votre mouvement, saluez votre partenaire, et rejoignez les autres pratiquants assis en ligne.
  • Ne restez jamais debout sur le tapis sans travailler. S'il le faut, restez en seiza en attendant votre tour.
  • Si pour une raison ou pour une autre vous devez absolument poser une question au professeur allez vers lui, ne l'appelez jamais : saluez-le avec respect et attendez qu'il soit disponible. (Un salut debout suffit dans ce cas.)
  • Quand l'enseignant vous montre un mouvement en particulier pendant le cours, mettez-vous à genoux et regardez attentivement. Saluez-le lorsqu'il a terminé. Quand il corrige un autre pratiquant, vous pouvez vous arrêter de travailler pour regarder. Asseyez-vous en seiza et saluez de même.
  • Respectez les pratiquants les plus gradés. Ne discutez jamais à propos de la technique.
  • Vous êtes là pour travailler, non pour imposer vos idées aux autres.
  • Si vous connaissez le mouvement et que vous travaillez avec quelqu'un qui ne le connaît pas, vous pouvez le guider. Mais n'essayez pas de corriger votre partenaire si vous n'avez pas le niveau Yudansha (ceinture noire).
  • Parlez le moins possible sur le tapis.
  • Ne vous prélassez pas sur le tapis avant ou après les cours. Il est réservé à ceux qui désirent s'entraîner.
  • Chacun est responsable de la propreté du dojo.
  • Il est interdit de manger, boire, fumer, mastiquer du chewing-gum sur le tapis et dans le dojo pendant l'entraînement, et même à n'importe quel moment.
  • Le port des bijoux est à proscrire pendant l'entraînement.
  • On dit habituellemnt « Onegaï shimasu » (s’il vous plait) au moment de saluer au début du cours et « Arigaatoo gozaïmashita » (merci) en fin de cours.
   

Login Form

Aucune image